Même les gens pro-métavers sont terrifiés par l'implication de Facebook

Même les gens pro-métavers sont terrifiés par l’implication de Facebook

La réalisation de The Metaverse est troublante. Basé sur la science-fiction dystopique, le concept actuellement fictif vise à propulser les activités humaines quotidiennes dans la réalité virtuelle. Bien qu’il y ait certainement des critiques du futur Internet – comme nous – il y a une foule Pro-Metaverse.

Cependant, bien qu’il y ait des gens excités par certaines manigances de Metaverse, presque tout le monde est préoccupé par l’un de ses acteurs clés : Meta, alias Facebook. Mais combien de personnes sont contre le ZuckerVerse ?

Les pro-métavers existent

Passant par SocialMediaAujourd’hui, une enquête approfondie menée par NordVPN révèle qu’il existe une foule importante de Pro-Metaverse. L’enquête a interrogé un échantillon de 1 002 clients américains de NordVPN, ce qui est certes une sélection limitée de personnes.

Par exemple, les clients de NordVPN sont susceptibles d’être engagés dans des concepts technologiques haut de gamme. De plus, les clients VPN sont plus susceptibles d’être sceptiques quant à la collecte de données par les grandes entreprises. Ces facteurs se répercutent évidemment sur les résultats de l’enquête.

L’enquête a révélé que 66 % des participants pensent que The Metaverse peut remplacer les médias sociaux à l’avenir, mais seulement 24 % pensent qu’il les remplacera totalement. Cependant, l’enquête a également révélé que seulement 14% des personnes peuvent réellement expliquer “ce qu’est le métaverse”.

Malgré cela, 74% des participants sont Pro-Metaverse. Les raisons allaient du désir d’être « une personne différente » à la simple communication avec les autres. Mais même ceux qui sont vendus sur The Metaverse s’inquiètent du fait que Facebook capitalise sur la technologie.

Lire la suite: Warner entre dans The Metaverse avec un monde Sandbox sur le thème de la musique


Le métaverse Facebook est un problème

L’enquête a révélé qu’un énorme 87% des participants sont “préoccupés par leur vie privée si Facebook réussit à créer The Metaverse”. Ainsi, même les personnes qui ne sont pas convaincues par l’idée de la vie virtuelle s’inquiètent de l’implication de Facebook.

De plus, 50 % craignaient que des personnes se fassent passer pour d’autres dans l’espace virtuel, et 47 % craignaient que leur identité ne soit pas protégée. 43 % craignaient également de ne jamais être sûrs de l’identité des individus.

Heureusement, The Metaverse n’est pas encore là. Alors que Facebook injecte des milliards dans la technologie, rien ne prouve qu’elle décollera. Peut-être que les gens préféreront vivre dans la réalité réelle, et non dans la virtualisation.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.